Des voix s’élèvent pour prioriser le climat après la crise

La crise de 2008 avait contribué à relâcher l’effort climatique, notamment par le biais de subventions aux énergies fossiles. Politiques, chefs d’entreprises et think-tank se mobilisent pour que les plans de relance se focalisent au contraire sur la transition bas carbone, avec au menu bâtiments, transports et renouvelables.
Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné(e) à Climatico.
Essayez Climatico gratuitement pendant un mois.
Déjà abonné(e) ? Se connecter.