La réforme du diagnostic de performance énergétique divise

Plus d'un millions de passoires thermiques chauffées à l'électricité pourraient échapper à l'obligation de rénovation. Photo Laurie Shaw (Pexels)

Le nouveau mode de calcul des diagnostics de performance énergétique privilégie le chauffage électrique. Au risque de limiter l’effort de rénovation, en faisant disparaître artificiellement une partie des passoires thermiques.
Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné(e) à Climatico.
Essayez Climatico gratuitement pendant un mois.
Déjà abonné(e) ? Se connecter.