Le Pacte vert alloue des montants records aux tourbières et autres projets climats

22 février 2021

Des tourbières en Irlande

121 millions d’euros : c’est le montant record que recevront les projets en faveur de l’environnement et du climat du programme Life en 2021. Le programme va largement contribuer au Pacte vert.


C’est une zone humide d’une superficie approximativement équivalente à la ville de Dublin. Au total, l’Irlande va restaurer près de 10.000 hectares de tourbières en vue d’y stocker du carbone. Ce projet est l’un des nombreux sélectionnés cette année dans le cadre du programme européen LIFE pour l’environnement et le climat. Ce qui lui donne accès à un co-financement de l’UE.

La Commission européenne a confirmé la semaine dernière qu’elle investirait, cette année, 121 millions d’euros – soit 20% de plus que l’an dernier – dans le cadre de ce programme, afin d’accentuer son soutien à la relance verte. Au total, Irlande y compris, pas moins de 11 Etats-membres devraient profiter d’une partie de ces fonds supplémentaires pour financer leurs projets en faveur de l’environnement, de la biodiversité notamment, mais aussi du climat. « Ces projets intégrés devraient mobiliser d’importants fonds supplémentaires, et ainsi aider les États membres à recourir à d’autres sources de financement de l’Union, y compris des fonds agricoles, structurels, régionaux et pour la recherche, ainsi qu’à des fonds nationaux et des investissements du secteur privé », détaille la Commission européenne.

Lire aussi : le Pacte vert pourrait susciter des réajustement géopolitiques


Qualité de l’eau et fin du lignite


Ainsi, cette année, cinq projets ont été sélectionnés selon des critères précis en Lettonie, Slovaquie, Italie mais aussi aux Pays-Bas et en Allemagne, en vue de rétablir les écosystèmes notamment dans le cadre du Réseau Natura 2000. En Belgique, un autre réduira les déchets plastiques en encourageant le recyclage. Un moyen d’appuyer le plan de l’UE en faveur de l’économie circulaire. Tandis qu’en Pologne, une initiative contribuera à dépolluer le bassin hydrographique de la rivière Pilica.

En France, Life soutiendra un projet visant à améliorer la qualité de l’eau dans la région Pays de la Loire. « La sélection par la Commission européenne de notre dossier Life Revers’eau est une véritable reconnaissance de l’engagement porté par la Région sur cet enjeu écologique majeur. Un effort que nous avons notamment amplifié avec l’adoption d’un plan Eau Etat Région 2020-2024, représentant un investissement inédit de 46 millions d’euros sur 5 ans », estime Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire. Dans ce cas précis, le programme LIFE mobilisera plus de 7 millions d’euros de financement pour 32 actions sur le territoire ligérien, sur un montant global de 15 millions d’euros.

Egalement axées sur la lutte contre le changement climatique, les subventions de LIFE aideront entre autres la Hongrie à réduire sa dépendance à l’égard du lignite. Les autorités pourront ainsi décarboner progressivement la centrale électrique de Mátra, en remplaçant les unités de production d’électricité au lignite par des solutions technologiques à faible intensité de carbone.

Lire aussi : les émissions industrielles dans le collimateur du Pacte vert européen


Ouverts au public et au privé

Créé en 1992, le programme Life a déjà permis de cofinancer plus de 5.500 projets au sein de l’Union européenne, mais également dans des pays non membres. En pratique, la Commission lance chaque année au printemps ces appels à projets, selon des critères bien précis. Les porteurs peuvent aussi bien être des gouvernements, des universités, des ONG, des communautés ou encore des entreprises de tailles diverses.

«Pour mettre en œuvre le pacte vert pour l’Europe, nous devons commencer à mobiliser les ressources sans précédent mises à disposition pour la transition verte de l’Europe dans le cadre de notre budget à long terme et de notre fonds pour la relance », a affirmé Frans Timmermans, le vice-président exécutif de la Commission européenne. L’accord politique sur le budget à long terme de l’UE pour la période 2021-2027 prévoit 5,4 milliards d’euros en prix courants pour le programme LIFE, soit une augmentation de près de 60 %.

Article réalisé en partenariat avec la Fondation Heinrich Böll