Grève et climat ne font pas bon ménage


+12 %

C’est la hausse des émissions de CO2 constatée, en Ile de France, durant les deux premières semaines de grève en décembre dernier, lors de l’heure de pointe (5h-9 heures du matin), selon Airparif.

Les embouteillages énormes et le recours croissant aux voitures et autres véhicules thermiques expliquent cette forte hausse.

En moyenne, la hausse des émissions de gaz à effet de serre a atteint +5,5 % durant la grève en décembre, avec de fortes variations. La grève a en effet, aussi, parfois entraîné un recul des émissions ( et des bouchons) lorsque des manifestations importantes étaient prévues dans Paris, comme le 5 décembre, lors du premier jour.

Alors que plusieurs eco-syndicats issus du mouvement « Printemps écologique » viennent de se lancer dans des entreprises françaises, l'aspect climatique des mobilisations pourrait désormais être mieux pris en compte.