Rob Hopkins: « les maires français ont beaucoup de pouvoir »

Rob Hopkins, initiateur du réseau des Villes en transition @Sans Transition

Professeur en permaculture, l’activiste écologiste a initié le « Réseau des villes en transition » à partir de l’expérience lancée dès 2006 par une communauté de sa ville anglaise Totnes, pour atteindre l’autonomie énergétique et alimentaire en 2030. Implanté dans 50 pays, le réseau rassemble 200 groupes en transition.
Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné(e) à Climatico.
Essayez Climatico gratuitement pendant un mois.
Déjà abonné(e) ? Se connecter.