Baromètre des entreprises : Comment évaluer leur engagement envers le climat ?

Dans un monde où la question environnementale est de plus en plus préoccupante, il devient essentiel pour les entreprises d’agir en faveur du climat. Cet article propose une analyse de l’état actuel de l’action climatique des entreprises avec l’aide d’un baromètre spécifique et détaille différentes méthodes permettant de classer les sociétés selon leurs efforts pour protéger notre planète.

Pourquoi mesurer l’effort climatique des entreprises ?

Le changement climatique et la protection de l’environnement sont parmi les principaux défis que la société doit relever aujourd’hui. Les entreprises représentent une part importante de la responsabilité dans l’émission des gaz à effet de serre et ont donc un rôle clé à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Afin de pousser les sociétés à prendre des mesures significatives dans cette direction, plusieurs outils peuvent être utilisés pour les inciter à agir. L’un de ces outils consiste à mettre en place un baromètre pour classer les entreprises selon leur effort climatique. Ce type de classement permet non seulement d’évaluer les actions menées, mais aussi d’accroître la transparence et de renforcer la responsabilité sociale des entreprises.

Comment fonctionne un baromètre de l’effort climatique ?

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour construire un baromètre qui mesure l’engagement des entreprises envers le climat. Parmi les indicateurs possibles, on peut citer :

  • La quantité et la réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • La mise en œuvre de stratégies d’adaptation au changement climatique
  • L’investissement dans les technologies vertes et l’énergie renouvelable
  • Les actions en faveur de la protection de la biodiversité

Il est essentiel que ces critères soient objectifs, transparents et vérifiables, afin de garantir l’intégrité du baromètre.

Exemple d’initiatives pour mesurer les efforts climatiques :

Un exemple de baromètre qui vise à mesurer l’effort climatique des entreprises est celui élaboré par l’organisation non gouvernementale Carbon Disclosure Project (CDP). Le CDP évalue les sociétés sur la base de leurs politiques environnementales, y compris leur performance en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la gestion des risques climatiques et les opportunités liées à la transition vers une économie faible en carbone.

De même, le World Wildlife Fund (WWF) lance également de façon régulière son classement des entreprises selon leur engagement pour protéger l’environnement avec un indice nommé « Climate Savers ». Ce programme se concentre sur ceux ayant pris des engagements ambitieux et contraignants en matière de réduction de gaz à effet de serre

Senarios de differentes entreprises face aux températures

Au-delà des classements traditionnels, une autre approche pour évaluer l’effort climatique des entreprises consiste à analyser les scénarios qu’elles préparent en fonction de la hausse globale des températures. Il s’agit d’étudier comment elles anticipent leur transition vers une économie plus respectueuse du climat selon des scénarios de réchauffement global limité à 1,5°C,
2°C ou 3°C.

  • Scénario de réchauffement de 1,5°C : Les entreprises doivent mettre en œuvre les mesures les plus ambitieuses pour atteindre cet objectif et contribuer à limiter la hausse des températures à ce niveau. Leurs efforts incluent notamment l’investissement massif dans les énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique, ainsi que la promotion de modes de transport et de consommation durables.
  • Scénario de réchauffement de 2°C : Pour répondre à cet objectif moins ambitieux, les entreprises doivent néanmoins prendre des mesures importantes pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Elles peuvent aussi investir davantage dans les innovations technologiques permettant de réduire leur empreinte carbone.
  • Scénario de réchauffement de 3°C : Dans ce contexte, les entreprises auront potentiellement moins de pression pour agir sur le plan écologique, mais devront tout de même adopter des stratégies d’adaptation pour préserver leur compétitivité et leur pérennité face aux nouvelles réalités climatiques.

Perspectives d’amélioration du baromètre de l’effort climatique

Les initiatives existantes pour mesurer l’engagement des entreprises en matière de lutte contre le changement climatique sont un pas dans la bonne direction, mais il reste encore beaucoup à faire afin de créer un baromètre universel et robuste pour évaluer les efforts réels. Quelques pistes d’améliorations possibles pour ces classements incluent :

  • L’ajout de critères concernant l’économie circulaire et le recyclage des déchets
  • La prise en compte de la dimension sociale et locale des engagements environnementaux (par exemple, l’impact sur la qualité de vie des communautés locales)
  • L’inclusion d’un suivi régulier des progrès réalisés par les entreprises pour vérifier leur respect des engagements pris
  • Un système de notation qui reflète davantage les disparités entre les secteurs d’activité

Au-delà de cet article, la mise en place d’un baromètre intégré et cohérent pour classer les entreprises selon leur effort climatique constitue aujourd’hui une priorité pour les pouvoirs publics, les consommateurs et les investisseurs. De telles démarches peuvent aider à identifier les champions du développement durable et à renforcer la volonté des acteurs économiques à s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris et des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.